Un exemple de projet de jeu mobile

Comme premier article sur ce blog, il me semblait important de me présenter, et pourquoi ne pas le faire au travers de la création d’un jeu. Je vais donc vous présenter un projet de jeu sans prétention au travers des différentes étapes de sa création. Pour chaque partie, je vais vous donner quelques conseils.

Pour ma part, je suis un développeur qui met l’accent sur le fonctionnel, vous verrez donc assez peu de peaufinage de l’interface, je vais à l’essentiel. Mais je peux passer beaucoup de temps à avoir le bon retour sur l’utilisation d’un comportement.

Le jeu que je vais vous présenter le jeu TracePath

Trouver une idée

Pour beaucoup, dont moi, c’est sans doute le point le plus dur, et malheureusement le premier.

Le but n’est pas de trouver une idée révolutionnaire pour faire le meilleur jeu du monde. Il faut simplement trouver une idée qui vous plaît avant tout.

Cette idée sera un point de départ. Pour certains, le plus inspirant, sera une histoire, d’autres un contexte, un gameplay …

Pour ma part, je m’acharne à rêvasser. On oublie une chose essentielle en ce moment, c’est que notre créativité peut se cultiver, et pour ce faire, il suffit… de ne rien faire. C’est dommage, mais c’est pourtant une chose qu’on a tendance à oublier.

Personnellement, je me prends 30min-1h, 1 à 2 fois par mois (quand je fais un trajet en voiture de plus d’une heure par exemple) pour laisser mon imagination vagabonder.

Quand je trouve des idées intéressantes, je les note le soir ou le lendemain, pour ne garder que les idées qui m’ont marqué un minimum.

Pour vagabonder, partez de ce qui vous plaît, comme je l’écrivais plus haut, ce peut être une histoire, un autre jeu, un gameplay … Tordez-les dans tous les sens et voyez ce que vous pouvez imaginer. Par exemple, prenez Trackmania, et accélérez son gameplay avec des réacteurs, ou faites-en un jeu d’esquive ou la route fait tout l’écran, mais il faut juste esquiver des obstacles et des trous …

La super idée

Cela fait quelques années que je note mes idées (avec quelques pauses).

Je vous conseille, comme je l’ai fait, de demander à des amis de critiquer quelques idées qui vous semblent intéressantes, parce qu’un jeu vidéo c’est avant tout pour les autres avant d’être pour vous, donc si ça ne plait qu’à vous c’est dommage.

Pour le projet dont je vais vous parler par la suite, l’idée était un jeu de puzzle où il faut tracer une ligne pour remplir les cases vides de l’écran.

L’idée était assez claire dans mon esprit :

  • Une grande grille
  • Faire seul tracé pour remplir toutes les cases disponibles de la grille
  • Faire l’application pour mobile.

 

Le plus important sur un projet, c’est de garder une bonne motivation, et de se connaître.

Pour garder ma motivation, comme beaucoup de monde, j’aime bien avoir quelque chose à tester, pas forcément fini, mais au moins un truc visuel, que je peux voir évoluer.

Le moteur

J’ai commencé par le moteur qui me semblait assez facile. Ce qu’on appelle le moteur est toute la gestion du gameplay.

D’un côté, faire un écran, avec une liste de cellules, de l’autre, détecter les appuis sur l’écran, et détecter quand on passe d’une case à l’autre.

Ne sachant pas plus que ça gérer la détection des doigts sur mobile, je me suis aidé des bibliothèques gratuites proposées. J’ai trouvé “Lean Touch” qui m’a bien aidé dans un premier temps, avant de l’enlever, car les méthodes de base d’Unity me suffisaient.

Le jeu ne ressemblait à pas grand-chose, et le tracé était d’une couleur uniforme blanche à ce moment, mais c’était fonctionnel.

 

Amélioration du gameplay

Arrivé à ce moment, j’avais une application visuellement médiocre, mais avec un moteur tel que je l’avais imaginé, soit un truc assez simpliste.

Sauf qu’un jeu, ce n’est pas pour soi-même, mais pour les autres. C’est donc avec cette idée et ce prototype que j’ai commencé à faire des phases de test.

 

Le but est de faire tester le prototype en aveugle à des amis, collègues; en les laissant seuls dessus, puis débriefer avec eux. Ce qui permet de savoir très rapidement si le principe est compris et voir les points qui peuvent être améliorés.

Il ne s’agit pas d’intégrer toutes les idées qui sont données. Mais si plusieurs retours vont dans le même sens. J’améliore le prototype et je refais une passe avec de nouvelles personnes de préférence. Il est important de prendre en considération l’ensemble des retours, même si cela ne vous plaît pas. S’il y a suffisamment de retours, il est probable que ce soit une bonne idée. Pour le savoir, il n’y a qu’une seule chose à faire, c’est TESTER.

Par exemple, j’ai vite intégré un tutoriel afin de guider le joueur au début, mais j’ai dû le revoir plusieurs fois et l’améliorer, car les personnes ne comprenaient pas toujours quoi faire ou comment le faire. Et il était hors de question de faire un tutoriel écrit pour quelque chose d’aussi simple !

Changement de gameplay

L’idée de mettre un timer ne me plaisait pas puisque j’aime les jeux de puzzle où il faut prendre son temps. Cependant, un ami m’a tout de même conseillé d’en rajouter un, et en testant, ça donne un bon côté arcade. Ne pouvant pas complexifier énormément le jeu, restant limité par la taille de l’écran, ça permet d’ajouter une pression au joueur. Avec un timer, le joueur peut donc perdre et par conséquent, on peut ajouter la notion de Scoring.

En écoutant et en testant, notre jeu peut donc changer profondément, et ce n’est pas forcément un mal.

Le design

Je ne suis pas un amateur de design, je préfère la partie fonctionnelle. Mais je ne pouvais pas sortir mon application sans un minimum de travail de cohérence.

Il faut dire qu’elle faisait un peu vide quand même 😉

Pour ce faire, il ne faut pas forcément grand-chose, mais des couleurs pâles https://flatuicolors.com/

Pour ne pas choquer, on peut ajouter un dégradé lorsqu’on commence à sélectionner. Une dernière case sélectionnée différente pour bien distinguer où l’on est rendu.

Améliorer les menus pour avoir des boutons avec un background et une animation.

Et surtout, un background pour donner un peu de vie, une recherche Google avec des droits libres de réutilisation et c’est bon.

 

Pour les boutons, j’ai trouvé pour pas cher des boutons efficaces :


Et voilà.

Conclusion

Le moteur de TracePath a dû me prendre 2 weekends de travail, ne sachant pas exactement ce que je voulais. Mais j’ai préféré améliorer l’application alors que mes amis me demandaient déjà de la sortir sur le store.

 

Le testing m’a pris près de 3 mois, avec les différentes améliorations, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Finalement, le gameplay qui partait pour être un jeu de puzzle par niveau est devenu un jeu arcade avec un scoring.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *